logo-mexcapade.gif

French Français
ban_5

faune_1.jpg

 

L'État de Basse-Californie est une péninsule qui se distingue par la grande diversité de sa faune marine. La plupart des visiteurs viennent entre décembre et avril, notamment pour la migration des baleines grises qui viennent mettre au monde leurs petits dans les eaux chaudes et protégées de la péninsule.
On a toutes les chances de les observer sur l’une des 3 principales lagunes protégées de Basse Californie du Sud : Bahia Magdalena, San Ignacio et Ojo de Liebre.

La baleine grise

La baleine grise est la plus connue des espèces, vous aurez la chance de la voir le plus souvent lors de sa migration dans cette partie du globe. Ces grands cétacés peuvent peser entre 20 et 37 tonnes pour une taille avoisinant les 15 m de longueur, pour la majorité. Certains d’entre eux bondissent hors de l’eau lors de la phase de séduction du mâle, tandis que d’autres sont là uniquement pour mettre bas. La durée de gestation de la baleine grise est d’environ 350 jours et son petit pèse en moyenne 500 kg à la naissance, avec une longueur de 5 m environ. La baleine grise se nourrit essentiellement d’œufs de poissons, d’amphipodes et de planctons. Elle peut aussi plonger au fond de l’eau pour fouiller la vase et les sédiments qu’elle aspire et filtre par la suite.

faune_6.jpg

La baleine bleue                          

La baleine bleue est visible dans la région de Loreto, vous aurez le privilège de voir les étonnantes  baleines bleues et des rorquals avec, en plus, une faune exceptionnelle comme les pélicans, les otaries, les dauphins. La baleine bleue peut mesurer jusqu’à 30 mètres et peser 150 tonnes. Son corps est effilé et long et sa couleur est un composé bien dosé de noir et de bleu, d’où son appellation. Sa taille ne constitue pas le seul record qu’elle détient, elle peut vivre jusqu’à 100 ans et, anecdote amusante, sa langue est aussi lourde qu’un éléphant. On en dénombre entre 5 000 et 12 000 dans le monde actuellement, des chiffres qui redonnent de l’espoir, car cette espèce a longtemps été victime de chasse intensive au milieu du 20e siècle.

faune_7.jpg

La baleine à bosse

La baleine à bosse est une des espèces de baleines qui aiment effectuer des sauts et des acrobaties hors de l’eau. Cet animal est très dynamique, mais malheureusement, il est également très protecteur envers ses petits, ce qui ne vous permettra pas de le voir de près. Son corps massif, ses 13 m de long et ses 30 tonnes en moyenne, constituent une forte dissuasion pour ceux qui envisageraient de s’en approcher. Ses nageoires latérales sont plus développées que celles de la baleine grise et affichent une forme atypique, vous la reconnaîtrez assez facilement. Par ailleurs, la baleine à bosse est aussi reconnaissable grâce à son ventre blanc et aux nodules qui recouvrent son museau.

 

Le requin-baleine

Le requin-baleine (Rhincodon typus) est une espèce de poissons cartilagineux, seul membre du genre Rhincodon et seule espèce actuelle de la famille des Rhincodontidae. Pouvant exceptionnellement atteindre 20 mètres de long, pour une masse de 34 tonnes, ce requin est considéré comme le plus grand poisson vivant actuellement sur Terre. Cependant, sa taille observable est en pratique généralement comprise entre 4 et 14 mètres.

Massif, se déplaçant assez lentement et dénué d'agressivité, ce requin est parfaitement inoffensif pour l'Homme. À l'image de la baleine bleue, son équivalent chez les mammifères de la mégafaune maritime, ce géant des mers se nourrit principalement de plancton, d'algues et d'animaux microscopiques, qu'il absorbe par sa large bouche.

faune_2.jpg

 

La loutre de mer

La loutre de mer est une espèce de mammifère de la famille des mustélidés. À l'âge adulte, un mâle peut atteindre 1,5 mètre de long et peser 45 kilos. Les femelles mesurent entre 1 et 1,4 mètre et pèsent entre 14 et 33 kilos. Il s'agit donc de l'un des plus petits mammifères marins au monde.

La préoccupation pour la conservation de la loutre a commencé en 1911. La chasse illégale, le requin blanc qui en fait l'une de ses proies et la pollution ont conduit la loutre à devenir une espèce en danger en plus d'être un animal en voie de disparition.

faune_3.jpg

L’otarie de l'île Guadalupe

L'otarie de l'île Guadalupe est une espèce de mammifère qui vit sur l'île de Guadalupe au nord-ouest du Mexique. Contrairement aux otaries communes, elle se caractérise par une peau très fine composée de deux couches de poils, une épaisse et une fine.. Comme la baleine grise, elle a le statut de quasi menacée.

faune_8.jpg

L’éléphant de mer

L'éléphant de mer, également connu sous le nom de mirounga, est un genre formé de deux espèces vivant au large de tout l'océan Pacifique. Pour être plus précis, l'éléphant de mer du nord vit sur les côtes du Mexique et de la Californie.

Cet animal pouvant atteindre une longueur de 6 mètres et peser 4 tonnes se nourrit de mollusques et de toutes sortes de poissons. Sa principale menace est le requin blanc, mais c'est pourtant l'homme qui l'a mis en situation de préoccupation mineure à cause de la chasse pour le commerce de sa viande, de sa peau et de sa graisse. Grâce à la protection accordée à cette espèce rare, une légère croissance de sa population a été enregistrée.

faune_4.jpg

Le phoque commun

Le phoque commun, également appelé veau marin, est une espèce de mammifère brun, brun clair ou gris.

Les adultes peuvent peser jusqu'à 130 kilos et atteindre une hauteur de 1,85 mètre. Les femelles, plus petites et moins lourdes, peuvent vivre 35 ans alors que les mâles vivent en moyenne 25 ans.

faune_5.jpg

Le grand dauphin

Le grand dauphin ou dauphin à gros nez est l'espèce la plus commune des plus de 30 espèces qui composent la famille des dauphins. À l'état sauvage, il vit en groupe de 12 animaux, même si la plupart des grands dauphins font partie des spectacles de zoos où ils vivent isolés et sont exploités.

C'est un animal très sociable doté d'une grande intelligence qui lui permet même d’être conscient de lui-même. Il s'agit de l'animal marin le plus caractéristique de Basse-Californie.

 faune_9.jpg

Le requin blanc

Le requin blanc vit près des côtes, là où l'eau est moins profonde. Les plus grands spécimens vivent effectivement en Basse-Californie et migrent au moins 100 jours par an à Hawaii dans une zone connue sous le nom de « Café des requins blancs ». Son alimentation est à base d'otaries, de phoques, de dauphins et même de tortues de mer.

Il est connu comme l'un des requins les plus dangereux et les plus redoutés. Il peut attaquer pour trois raisons différentes :

  1. Le requin blanc peut vous considérer comme une menace dans sa zone de chasse, et vous mord pour vous donner un avertissement.
  2. Il se peut également qu'il vous morde s'il n'a jamais vu un être humain auparavant, sa curiosité le poussera donc à essayer.
  3. Il peut vous confondre avec l'une de ses victimes habituelles.

faune_10.jpg

Le requin blanc est l'un des plus beaux animaux qui vit et se déplace au large de la Basse-Californie. Même si la population totale de cette espèce est inconnue, l'espèce à l'état sauvage est menacée et considérée comme « vulnérable ».

 

Histoire et découverte de la Baja California

map_histoire.jpg

Tracé du voyage de Francisco de Ulloa
( sur ordre de
Hernán Cortés ) au départ de Navidad (Acapulco) le long de la côte occidentale du Mexique en 1539. La découverte de la Californie et Baja California précède la conquête du Mexique par Hernán Cortés.

En 1532, celui-ci envoie trois navires le long de la côte nord-ouest du Mexique à la recherche de l'île de Californie.
Ils disparaissent tous trois sans laisser de traces. Le mythe de cette île fut créé par Garci Rodríguez de Montalvo à la fin du XVe siècle dans son livre Las Sergas de Esplandián qui la décrit comme suit : « Sache qu'à main droite des Indes il y a une île appelée Californie très proche du bord du paradis terrestre ; elle est peuplée de femmes noires, sans aucun homme parmi elles, car elles vivent à la façon des Amazones. »

 

 

 Ayant fortement influencé les Conquistadors, cette idée va déboucher sur une série d'expéditions permettant d'explorer une vaste région s'étendant de la péninsule de Basse-Californie jusqu'au Nevada, et qu'on regroupera sous le vocable de Californie.

L'année suivante, Hernan Cortés fit partir une expédition de secours au cours de laquelle le pilote Fortún Ximénez prit la tête d'une mutinerie et débarqua avec ses hommes à l'emplacement de l'actuelle La Paz. Après que Ximénez ait été tué par des Amérindiens, des survivants revinrent en Nouvelle-Espagne, racontant avoir vu des femmes au teint mat et des perles noires, ce qui semblait confirmer la légende de l'île de Californie.

 

francisco_de_ulloa_1.jpg

herman_Cortes.jpg

Francisco de Ulloa (ci-dessus à gauche) Hernan Cortés (ci-dessus à droite)

En 1539, Francisco de Ulloa sur ordre de Hernan Cortes explore le golfe de Californie qu'il nomme « mer de Cortés » puis remonte le long de la côte ouest de la péninsule au nord de l'île Cedros.

Entre 1687 et 1711, ont lieu une mission d'exploration de la région et la fondation de nombreux postes missionnaires par Euseb io Kino. Il est démontré que la Basse-Californie n'est pas une île, ce qui est confirmé en 1746 par un autre jésuite explorateur, Ferdinand Konščak.

En 1804, les Californies, colonie espagnole de la Nouvelle-Espagne, sont divisées entre Haute-Californie et Basse-Californie. En 1824, le Mexique proclame son indépendance et la péninsule est organisée en Territoire de la Basse-Californie. En 1850, après l'annexion de la Haute-Californie par les États-Unis formant l'essentiel de la Cession mexicaine, la Basse-Californie est divisée en territoires du Nord et du Sud.

 

william_walker.jpgEn 1853, l'aventurier américain William Walker ( ci-contre ) fait la conquête de La Paz avec 45 hommes et proclame la République de Basse-Californie dont il devient président. Manquant de soutien, il doit se retirer face à la résistance mexicaine. De retour en Californie, il est jugé pour guerre illégale, mais rapidement acquitté en raison du soutien de l'opinion publique.

En 1874, la Compagnie du Boléo, dirigée par des français, implante en plein désert une grande usine de traitement du cuivre, extrait sur place, qui emploie jusqu'à 5 000 personnes.

En 1952, le Territoire-du-Nord devient le 29e État du Mexique sous le nom de Basse-Californie.

En 1974, le Territoire-du-Sud devient le 31e État du Mexique en prenant le nom de Basse-Californie du Sud.

En 1993, les peintures rupestres de la Sierra de San Francisco et du sanctuaire de baleines d'El Vizcaino sont inscrites sur la liste du patrimoine mondial de l'humanité, douze ans avant les îles et des aires protégées du golfe de Californie.

Vous aimerez aussi ...

basse californiecactimarlivre